cultiver son rosier en pot

8 conseils pour cultiver et entretenir son rosier en pot

Les rosiers en pot sont de merveilleux éléments de décoration florale pour embellir terrasses, rebords de fenêtres et balcons. Avec les bons soins, vous aurez la chance de voir fleurir de superbes roses durant tout l’été ! Si le rosier n’est pas la variété de plantes la plus capricieuse, il nécessite toutefois une attention particulière et un entretien régulier pour révéler ses plus beaux atouts. 

Voici 8 conseils jardinage pour vous aider à cultiver et entretenir votre rosier en pot comme un as !

3 conseils pour cultiver son rosier en pot 

1. Bien choisir le pot pour son rosier 

Avant tout considération esthétique, le pot dans lequel vous allez planter votre rosier se doit d’être suffisamment spacieux pour que les racines puissent s’y développer, suffisamment drainé pour que la plante ne se noie pas et suffisamment aéré pour que la terre puisse s’oxygéner et rester à bonne température. 

Ainsi, pour un rosier de taille standard, on recommande de cultiver le rosier dans un pot de 50 cm de largeur et 50 cm de profondeur minimum. Veillez également à ce que le pot dispose de trous de drainage en son fond et préférez les pots en terre cuite aux pots en plastique pour une aération optimale. 

2. Choisir le bon substrat 

Tout comme nous, les plantes ont besoin de se nourrir pour s’épanouir ! Le choix du substrat de votre rosier est donc à prendre au sérieux puisque c’est ce dont il se nourrira. Idéalement, le rosier doit être planté dans un substrat composé de d’un tiers de terreau enrichi mélangé à du compost, de deux tiers de terre du jardin et d’un peu d’engrais mélangé à la terre. 

3. Bien choisir l’emplacement du rosier

Le rosier, comme beaucoup d’autres plantes en pot, n’apprécie pas d’être déplacé à outrance. Trouvez-lui un emplacement avec une belle lumière, sans exposition directe au soleil pendant l’été, et laissez-le y prendre ses marques. 

5 conseils pour entretenir son rosier en pot

4. Bien arroser le rosier 

Veillez à ce que le rosier en pot reçoive la quantité d’eau nécessaire à sa bonne santé. De manière générale, on préconise un arrosage 2 à 3 fois par semaine, et tous les jours pendant l’été. En cas de doute, plantez votre doigt dans le substrat : si les deux premiers centimètres sont secs, vous pouvez l’arroser. 

Attention toutefois à ne pas donner trop d’eau à votre rosier et veillez à ce que le drainage se fasse correctement, au risque de noyer la plante. Ne comptez pas trop sur l’eau de pluie pour assurer l’arrosage. Il arrive que celle-ci ne parvienne pas jusqu’aux racines. 

5. Renouveler régulièrement le substrat 

Pour continuer à remplir son rôle, le substrat doit être régulièrement rafraîchi. Deux fois dans l’année, rajoutez un peu de substrat frais dans votre pot pour apporter de nouveaux nutriments à votre rosier. Si le niveau de terre ne semble pas avoir baissé, n’hésitez pas à en retirer une petite quantité pour la remplacer par le nouveau substrat. Gardez à l’esprit que le point de greffe (à la jonction entre les racines et la tige) ne doit pas être recouvert. 

6. Protéger le rosier du gel

Les plantes en pot sont malheureusement plus fragiles que les plantes cultivées en pleine terre. En hiver, veillez à protéger votre rosier en pot du gel qui pourrait lui être fatal ! Pour éviter qu’il ne soit exposé aux intempéries, deux possibilités s’offrent à vous : l’habiller entièrement d’un voile d’hivernage (même le pot !) ou l’entreposer dans un endroit frais et aéré à l’abri des températures négatives, comme un garage ou un cabanon

7. Retirer les feuilles mortes 

Si la chute de feuilles mortes au pied de votre rosier en pot est normale, elle peut cependant lui attirer bien des ennuis si elles ne sont pas retirées : maladies, insectes, asphyxie… Pour l’entretien de votre rosier et pour lui permettre de fleurir longtemps et généreusement, prenez l’habitude de retirer les feuilles mortes. Il en va de même pour les fleurs fanées qui consomment l’énergie de la plante en vue de leur fructification. 

8. Tailler le rosier

La taille du rosier en pot doit idéalement être effectuée en fin d’hiver pour les rosiers remontants et en fin de floraison pour les rosiers non remontants. Il vous faudra à ce moment, à l’aide d’un sécateur désinfecté : 

  • couper les tiges et brindilles mortes ou faiblardes, 
  • retirer les ramifications qui pointent vers l’intérieur de la plante 
  • à environ 3 yeux de hauteur, couper chaque branche en biais, un demi-centimètre au-dessus d’un œil tourné vers l’extérieur. 

Grâce à ces quelques conseils botaniques, il ne vous reste plus qu’à vous procurer un rosier en pot pour voir fleurir des roses chez vous chaque année !

Envie de faire partie du réseau ?

Bons plans, actus, codes promos, restons en contact via les réseaux ou en vous inscrivant à la newsletter !

Si vous avez une question, contactez-nous !

03 59 65 00 66

En cochant cette case vous consentez à vous inscrire et recevoir nos propositions commerciales (newsletter, codes promos, alerte anniversaire, relance panier) par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en nous contactant à l'adresse serviceclient@kokomo.fr ou dans l'un des emails reçus de notre newsletter.
Livraison rapide

Un bouquet de roses pour sa dulcinée en 24h ? Défi relevé !

Fraîcheur des fleurs

Nous prêtons une attention particulière à la qualité des fleurs.

Bouquet conforme

Envoyer des fleurs se fait désormais sans crainte !

Bouquets de saisons

Ne soyez pas étonné par l'absence des pivoines en hiver !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plusOk, tout accepter